Présentation

La République Française a toujours connu l’existence du mythe de Cthulhu et développé une organisation destinée à le combattre. C’est dans ce but qu’a été créée la Brigade Mobile Spéciale.

Si sa date de création officielle remonte à celle des brigades mobiles en 1907, son origine est bien antérieure. Ainsi, dans les années 1890, un groupe d’enquêteurs de la police parisienne dirigé par le commissaire Charpentier se spécialise dans le surnaturel en enquêtant sur l’affaire des catacombes de Paris et celle du fantôme de l’opéra. En 1898, l’armée fait appel à ces enquêteurs du surnaturel pour résoudre un mystère concernant un masque funéraire égyptien. L’enquête se termina tragiquement par la disparition de toute l’équipe dans le Haut Soudan.

C’est alors qu’un décret du 3 mars 1899 (non publié au journal officiel) crée un groupe d’enquête sur les affaires occultes, rattaché à la police nationale (sureté générale) et hébergé dans des locaux au palais de justice de Paris. Sa mission est d’enquêter sur toutes les manifestations du surnaturel en France et dans ses colonies. Composée initialement de survivants de l’ancien groupe d’enquête ainsi que de policiers ayant été confrontés au surnaturel, le service devient une brigade mobile (la 12 bis) en 1907, confortant sa compétence nationale. Dépendant directement de la présidence du conseil, elle échappe aux rivalités entre les brigades mobiles et la préfecture de police de Paris de Monsieur Lépine... Financée régulièrement par les fonds secrets, on murmure qu’elle est discrètement soutenue par un groupe de parlementaires républicains et francs-maçons.

la Brigade a diversifié ses recrutements et a pu résoudre une trentaine d’affaires jusqu’à la première guerre mondiale, sous la direction des commissaires principaux Fevre et Conti qui ont su protéger le service des tentatives de l’armée à l’amener sous sa coupe.

La grande guerre a amené un gros problème d’effectifs, pour beaucoup mobilisés. En septembre 1917 est créée l’escadrille SPA 295, qui permet de fournir une affectation de complaisance aux agents sous les drapeaux : cette escadrille est chargée de la défense aérienne de Paris. Cependant elle permet aussi de s’entrainer sur des avions, qui sont de plus en plus souvent utilisés en missions de la Brigade Mobile Spéciale...

La fin de la première guerre mondiale a amené une recomposition des ennemis de la Brigade. Si les missions contre les services secrets prussiens se sont faites de plus en plus rares, d’autres groupes utilisant le Mythe de Cthulhu ont fait leur apparition : sectes mystiques en tout genre, peuples colonisés luttant pour leur indépendance, militaires nostalgiques de l’ordre ancien...

Nous sommes actuellement à la fin des années 1930 et l’horizon se couvre de sombres nuages...

Liens | Contacts | Recherche
lancer la recherche